femme allonger lit

Je me suis rendu compte que j’aimais les femmes alors que j’etais mariée à un homme

Si vous étiez mariée à un homme et que vous réalisiez avec le temps qui passe que vous pourriez être attiré par les femmes, comment feriez-vous cela ? Il n’y a évidemment pas de réponse simple à cette question. Il y a beaucoup de sentiments, de personnes, parfois d’enfants et un ménage à considérer et en un instant, tout pourrait changer.

Vous pourriez penser que cette situation est un phantasme. Mais ce fait se produit plus souvent qu’on ne le pense. Une amie très proche a été dans ce cas. Elle m’a permis de vous raconter son histoire afin de montrer aux autres femmes dans cette possible situation que rien n’était insurmontable. Passé un cap, elle a avoué à son mari qu’elle était attirée par les femmes. Son histoire est émouvante et inspirante, mais je suis incroyablement excitée et fière de la partager. Dans un effort pour aider les autres qui traversent peut-être quelque chose de similaire.

Depuis combien de temps étais-tu marié et comment était ton mariage ?

J’ai rencontré mon mari à la fin de mes études, j’avais 25 ans lors d’une soirée entre amis. Le courant est tout de suite passé. Après 6 mois, nous avons emménagé ensemble et 1 an après il m’a demandé en mariage, et avons eu 2 enfants. Il a toujours été attentionné et curieux sur tout. D’ailleurs il a rapidement créé sa société qui fonctionnait bien durant notre mariage et nous a permis de nous faire plaisir sur les sorties, les voyages. Nous pouvions nous asseoir et parler pendant des heures. Nous avons été mariés pendant 8 ans, et même si les années ont été difficiles à la fin de notre mariage, elles ont été réconfortantes et faciles en même temps entre nous.

À quel moment de votre mariage as-tu réalisé que quelque chose n’allait pas ?

Il est dur pour moi d’affirmer exactement quand j’ai réalisé que quelque chose n’allait pas. Je dirais en début de l’année 2015. Quand j’ai découvert que mon mari m’avait caché ces difficultés financières qu’il rencontrait depuis près de 1 an dans sa société. Ces secrets et cette tristesse du mensonge m’ont ouvert les yeux sur la personne qu’il était devenu depuis notre rencontre et comment j’avais également évolué affectivement.

J’ai tendance à être une personne très contrôlée, et sans nécessairement m’en rendre compte, j’ai commencé à laisser mon esprit aller là où il voulait aller. Je me souviens qu’au début de l’été, je suis parti avec une amie en vacances entre filles pour me ressourcer. Elle est venue avec une de ces amies. Je ne la connais pas. Je me rappellerais toujours de cette première rencontre avec elle. Elle s’est assise et a croisé ses bras derrière sa tête, si confiante, et pour la première fois de ma vie, j’ai perdu tout contrôle. Mon cœur battait si fort que j’étais sûr qu’elle pouvait l’entendre, et j’ai rougi d’un rouge profond. Je n’ai aucune idée de ce que j’ai dit dans cette conversation, et je n’ai pas pu arrêter mon cœur de battre pendant une heure après. J’étais tellement décontenancé. Durant ces vacances improvisées à trois, nous avons bien profité : plage, bar et club. Ce que je ne savais pas à l’époque, lors de ce premier tête-à-tête avec cette inconnue, c’est qu’elle aimait les femmes. Elle nous a fait donc sortir dans des lieux qu’elle appréciait et de facto, des lieux où des femmes se rencontraient. Lors d’une de ces soirées, cet effet enivrant s’est reproduit avec une autre femme. Elle m’a souri et me fait un clin d’œil, juste un coup d’œil désinvolte, et mon cœur c’est mi à battre si vite que mes mains se sont mises à trembler. C’est à cette époque et ces premiers signes qui m’ont poussé à me remettre en question.

Comment as-tu réalisé que tu étais attiré par du sexe différent et que ton mari n’était plus la bonne personne ?

Comme je te l’ai déjà dit, je me suis rendu compte pendant cet été que certaines femmes pouvaient me déstabiliser émotionnellement. L’attirance que j’avais en fait pour les femmes était quelque chose de totalement distinct de mon mariage. Je pense que les problèmes du mariage m’ont ouvert à mes sentiments pour les femmes, mais c’était comme découvrir quelque chose qui avait toujours été vrai et le voir pour la première fois. Il y a eu d’autres moments dans notre mariage où je me suis demandé s’il était le bon homme pour moi, mais ces moments étaient différents. Je pensais généralement : « Oh, si seulement j’étais avec untel, alors nous n’aurions pas ce problème et tout irait mieux. ». Ce genre de pensée consistait à comparer, à souhaiter quelque chose qui me manquait dans le mariage et à idéaliser des gens qui avaient l’air parfaits parce que je ne connaissais pas encore leurs défauts.

Je n’ai pas fait de comparaison entre lui et les femmes; je n’ai aussi pas imaginé qu’être avec elles résoudrait quelque chose qui me manquait dans le mariage. Je les ai juste désirés, séparément et massivement. Nos quelques soirées échangistes que nous avons faits grâce au site Wyylde ont sûrement accentué cette attirance envers les femmes et leurs douceurs.

Comment as-tu pris la décision à propos de ton mariage et combien de temps ce processus a-t-il duré ?

Dans un premier temps, j’ai pris mon temps. Certaines personnes trouveront cela long, d’autre relativement rapide de faire ce changement de direction à 180 degrés. Il m’a fallu environ un an et demi pour le dire à mon mari et encore six mois pour partir. C’était terrifiant d’envisager de tout recommencer. L’époque du célibataire était loin et je n’avais aucune idée de ce que signifierait sortir ou être gay dans ma vie. Je déteste ce genre d’incertitude.

Avant de parler à mon mari, j’avais besoin d’avoir la chance de comprendre ce que je ressentais par moi-même. C’est une énorme responsabilité de faire le choix d’un divorce, alors je n’ai pas voulu me précipiter et de prendre la mauvaise décision. J’en ai parlé à quelques amis de confiance et à un thérapeute afin d’être accompagné. Mais il y avait toujours des choses que je ne me sentais pas à l’aise de partager. J’ai trouvé des livres et des films sur les femmes gays très utiles pendant cette période, car ils m’ont donné la liberté privée de commencer à imaginer une vie pour moi-même et de m’imaginer dans cette histoire. Finalement, j’avais l’impression de m’étouffer avec cette vérité que je ne pouvais plus cacher. J’ai décidé de lui dire dès que j’ai senti qu’il n’y avait pas d’autre option.

Qu’as-tu dit à ton mari lorsque tu as senti que le moment était venu et quelle a été sa réaction ?

J’ai dit à mon mari (ex-mari) que j’étais attirée par les femmes lors d’une sortie. Nous étions dans un centre commercial, et il y avait un défilé de femmes pour une marque de vêtement. Bien entendu, ce n’était pas exactement le moment que j’avais imaginé, mais j’ai senti que le moment était le bon. Tu sais, cette impression qu’il y a une ouverture à saisir, alors je l’ai prise. C’était une chose tellement stressante à dire. Je me souviens encore de ce moment, je tremblais, j’avais un peu de mal à trouver mes mots par moment. Je lui ai dit que j’avais des sentiments pour les femmes et que j’essayais de comprendre ce que cela signifiait et que j’avais à cœur de lui en parler pour ne rien lui cacher. Je lui ai demandé si nous pouvions comprendre ce que cela signifiait pour notre mariage ensemble.

Je pense sincèrement que la réaction qu’il a eue ne sera pas celle de tous les hommes. Beaucoup vont rejeter ce que vous pourrez leur dire, de part de leur éducation, de leur moralité, de leurs préjugés. Dans mon cas, j’ai été soutenu, ce qui fait honneur à son personnage et à sa philosophie de vie.

Comment ton entourage là il prit ? Comment as-tu géré tout cela ?

À mon étonnement général, les personnes que je connaissais l’ont dans une bonne proportion été surpris, mais favorable à mon changement de vie. Ceux qui ne l’ont pas accepté dus surement à leur préjugé, j’ai simplement arrêté de les côtoyer.

A contrario, j’avais du mal à m’identifier en tant que lesbienne. Je sentais que je n’avais pas le droit de m’appeler lesbienne quand j’avais été avec des hommes pendant la majeure partie de ma vie, et j’avais l’impression que mon mariage était quelque chose que je devais cacher. Je craignais d’être regardée comme une fille hétéro ayant une phase expérimentale tardive. Il m’a fallu plusieurs années pour commencer à embrasser ma propre identité et mon propre parcours, et pour réaliser que personne ne me juge.

Y a-t-il quelqu’un ou quelque chose en particulier qui t’a aidé à traiter toutes ces situations ?

Je pense que faire cette transition toute seule peut-être très compliquée. Heureusement pour moi, il y a eu deux personnes qui m’ont aidé, une avant ma sortie, et une après ma sortie.

Le premier était une collègue avec qui je pouvais parler de tout. Elle était ouverte à répondre à toutes mes questions vagues, probablement transparentes. Je suis très timide et privé quand je traite quelque chose de vulnérable, et elle ne m’a jamais poussé au-delà de ma zone de confort. Elle m’a laissé poser tranquillement des questions sans en faire trop. Je lui suis éternellement reconnaissante pour sa douceur et son honnêteté, et sans son amitié, je ne suis pas sûr que j’aurais trouvé le courage de prendre un risque aussi énorme.

La seconde était ma première (et actuelle) petite amie que j’ai rencontré sur le site Meetic. J’ai découvert tellement de moi avec elle et elle m’a traité avec un soin énorme. Elle savait exactement quand me pousser et quand être gentille, et elle était indéfiniment patiente avec moi. Elle m’a amené dans son monde et m’a appris comment cela fonctionnait. Elle m’a fait me sentir en sécurité pour trouver et être moi-même.

Le mariage signifie-t-il quelque chose de différent pour toi maintenant ? Penses-tu que tu te marieras à nouveau ?

J’ai un peu changé d’avis à propos de ce que le mariage doit être. De part de mes expériences passées acquises, je vois maintenant le mariage comme une union qui doit durer aussi longtemps qu’il est juste pour les deux parties. Quoi qu’il arrive, mon ex-mari restera l’un de mes plus grands amours de ma vie, et le fait que nous soyons devenus des personnes qui avaient besoin de choses différentes de la vie me convient. Je pense qu’être un excellent partenaire ou conjoint ne signifie pas toujours que cela doit durer éternellement. Il faut un sacré partenaire pour aider son conjoint à devenir la personne qu’il est vraiment, même si cela signifie de le perdre.

Je veux me marier à nouveau. J’aime le partenariat et la stabilité du mariage. Je veux quelqu’un qui m’aime encore quand je serais vielle et grincheuse, qui peut regarder en arrière avec tendresse une époque où j’étais jeune et parfois mal luné.

Aurais-tu fait différemment certaines choses ?

Je suis sûr que j’aurais pu faire différemment un million de choses, et j’aurais vraiment aimé avoir compris tout cela beaucoup plus tôt. Mais j’ai fait ce pour quoi j’étais prête, quand j’étais prête pour cela. Pour faire simple, il ne faut pas regretter son parcours, mais juste suivre la route et voir où cela nous mène.